TEMPS

TEMPS

[Nom masculin invariable] : Milieu et notion fondamental dans lequel semblent se succéder les événements et se dérouler les existences

17 mars 2020: la France entame un confinement généralisé pour tenter d’endiguer la pandémie de COVID-19. La population est sommé de rester chez elle, pour une durée indéterminée.

Le parc se ferme. La rue se vide. Les passants deviennent rares. Les avions disparaissent.

Le temps semble s’arrêter.

Pour que le temps ait un sens, il faut que suffisamment de choses se passent. Si ce n’est pas le cas, la notion même de temps n’a plus de sens, il devient un simple paramètre ; il est possible de le parcourir dans n’importe quel sens, vers l’avant ou vers l’arrière. C’est le cas de ce que l’on appelle en physique un système simple. Prenons pour exemple de système simple une boule de billard qui avance sur une surface horizontale. Si nous filmons cet événement et nous projetons le film, il est impossible de deviner si le film est projeté dans le sens dans lequel il a été filmé, ou bien en sens inverse. Le temps n’a pas pas une signification claire. Ceci est également vrai lorsque l’on envoie une boule de billard contre une autre: dans cet événement, il est impossible de savoir quel est le sens du temps. Est-ce que l’on est en train de regarder le film à l’endroit ou à l’envers? Tous les systèmes simples, par exemple les particules élémentaires, se comportent de la même façon.

Et pourtant, le temps s’écoule. En regardant autour de nous, il s’agit de quelque chose d’évident.

Alors comment est-ce possible que le temps ne passe pas pour une une boule de billard mais passe manifestement pour le monde qui est autour de nous?

Ceci est lié à la notion de complexité: le temps prend une signification si nous considérons un système plus complexe, avec un plus grand nombre d’entités. Revenons au billard: si on démarre une partie de billard anglais, en lançant la boule blanche sur les autres boules dans le triangle, il est clair quel est le sens du temps. On saura à coup sûr, en regardant le film, s’il est projeté à l’endroit ou à l’envers. Ceci est étroitement lié à la notion de chaos: en changeant très légèrement la manière dont on lance la boule blanche, on obtient une configuration finale de l’ensemble des boules très différente. Il n’est plus possible de renverser le temps.

Gaston Bachelard, dans sa théorie philosophique du temps, rejoint le concept physique de système simple versus système complexe. La durée est un effet de perspective. Elle est une construction complexe, alors que l’instant répond à notre conception immédiate du temps. S’il n’y a plus de construction complexe, la notion de temps perd de sa signification.

Lorsque le confinement a démarré, le temps s’est arrêté, il a perdu son sens. Nos vies, d’habitude remplies d’événements qui marquent le passage du temps, se sont figées. Chaque jour ressemble au précédent.

Puis, subtilement, le temps est réapparu. Son passage a commencé à se manifester dans des détails qui nous avaient échappés jusque l’à, noyés dans le brouhaha d’événements quotidiens. De la même façon que le son produit par la goutte d’un robinet qui fuit est imperceptible au milieu de la journée mais il devient évident dans le silence de la nuit, les menus événements du quotidien, ignorés jusqu’à présent, prennent corps et commencent à retisser la trame du temps.

Le projet complet: