BEAU RIVAGE


Parler de la Côte d’Azur, espace riche en référents artistiques et cinématographiques, équivaut à réveiller une foule d’images qui se sont ancrées dans l’imaginaire populaire, devenant de véritables clichés auxquels il est très difficile d’échapper. Ces clichés se matérialisent photographiquement sur deux supports : d’une part, la carte postale, qui met en avant le caractère exceptionnel du site, et de l’autre, la photo de vacances, où c’est le caractère exceptionnel de l’expérience vécue par le sujet qui prend la photo qui est mis en lumière.

Les photographies de cette série cherchent à échapper à cet imaginaire figé qui parasite notre regard pour montrer de façon subtile et poétique une Côte d’Azur en dehors du cliché. Ces images dépouillées et sobres deviennent ainsi le contrepoids aux excès du tourisme de masse et de la représentation excessive de notre image.